gîtes et fermes en Toscane pour agritourisme à Saturnia près des Thermes - visitez Sovana, Pitigliano, parc Uccellina, Argentario, Talamone, Porto Ercole
La Ferme Forno à Saturnia en Toscane Agritourisme en Toscane les collines de la Maremma en Toscane près de Saturnia

San Leonardo, à Saturnia dans la Maremma

space
           accueil         nous         la Toscane          pour le voyage         conditions         contact           english  français  duetsch

Accueil :: Itinéraires à Saturnia :: Pitigliano

Itinéraires pour connaître la Maremme près de notre agritourisme à Saturnia, en Toscane

Pitigliano et Sorano

- L'origine de Pitigliano remonte très loin dans le temps puisqu'on a retrouvé à cet endroit des traces d'une implantation humaine à l'époque néolithique.
- Pitigliano est une cité étrusque qui devient ensuite romaine, mais on sait peu de choses de la ville à cette époque.
- Au Moyen Age, Pitigliano dépend de Sovana, siège principal de la famille Aldobrandeschi 1792.
- 1061. Premier document dans lequel l'église de Pitigliano est mentionnée.
- Au début du XII siècle, les Aldobrandeschi luttent contre les tentatives de prise de contrôle de tout le territoire par la commune de Sienne. Ils demandent le soutien d'Orvieto.
- 1293. A la suite du mariage de la belle Anastasia, dernière descendante des Aldobrandeschi de la Maremme, avec Romano Orsini, cette très vieille famille romaine s'installe à Pitigliano. Elle s'est illustrée par trois papes et par de nombreux cardinaux, évêques et hommes de guerre. Du XIII au XV siècle, une longue rivalité a opposé les Orsini, guelfes, aux Colonna, gibelins. La fortune des Orsini remonte au pape Célestin III (1191-1198). La famille Orsini a produit de nombreuses branches italiennes et, en France, la famille changera son nom en Ursins. Marie-Anne de La Tremoille épousera un Talleyrand puis, plus tard, Flavio Orsini. Veuve en 1698, elle prendra le nom de princesse des Ursins. Elle jouera un rôle important dans la politique entre la France et l'Espagne au temps de Louis XIV. Sous le pouvoir des Orsini, Pitigliano devient plus importante que Sovana. Le siège épiscopal est transféré à Pitigliano.
- XV siècle. Etablissement d'une colonie juive importante.
- 1702. Naissance à Pitigliano du peintre Zucarelli qui, bien que né en Toscane, appartient à l'école vénitienne.

Aqueduc - Ce grand ouvrage d'art a été construit en 1545 par Gian Francesco Orsini. L'arrivée de laqueduc à la ville est sur des grandes arcades jusque à la fontaine sur la place devant Palazzo Orsini.

Palazzo Orsini - Il remonte au XIV siècle, mais a été agrandi au XV siècle par Nicolas II Orsini, puis modifié au XVI siècle sous la supervision du fameux architecte Giuliano da Sangallo, l'auteur du couvent de Santa Maria Maddalena dei Pazzi à Florence.
C'était aussi un spécialiste des fortifications à qui l'on doit les travaux de Poggio Imperiale. Sur la gauche de la façade un petit bastion semi-octogonal est appuyé contre le mur. Son parapet est en travertin. Il est orné de médaillons.

COUR INTÉRIEURE
A l'entrée: deux pilastres ornés de festons d'écus et de motifs héraldiques en bas-relief.
La cour est délimitée, au fond, par une loggia décorée de colonnettes de style ionique et un puits hexagonal rehaussé, lui aussi, des blasons des Orsini.La porte d'entrée date du XV siècle.

INTÉRIUR
- Vierge à l'Enfant de l'école de Jacopo della Quercia.
Cette sculpture se trouvait antérieurement à Santa Fiora, dans l'église de Sant' Agostino. Jacopo est un des grands maîtres de la sculpture siennoise.
- Madone sur un trône avec deux anges ainsi que saint Pierre et saint Francois par Guidoccio Cozzarelli (1494).
Guidoccio Cozzarelli a représenté une Pietà entre sainte Claire et saint Bernardin de Sienne.
- Saint Michel Archange écrasant le démon ; le Rédempteur et les hommes du purgatoire, par Francesco Zuccarelli, né à Pitigliano en 1702. Il a surtout travaillé à Venise et son art appartient à l'école vénitienne.
On retrouve dans ses toiles une vision sereine et optimiste de la nature toujours interprétée sur le mode idyllique.

1725 Mort de Pierre le Grand de Russie; Catherine lui succède.
1727. Mort d'Isaac Newton.

Dôme - La façade baroque date du XVIII siècle.
- Le campanile rappelle que l'église d'origine, beaucoup plus ancienne, remonte au Moyen Age.
- Nous savons qu'en 1509 le pape Jules II accorde à l'église de Pitigliano le statut de Collégiale.
Nicolas Ill Orsini finance plus tard un agrandissement du bâtiment.
Au XVIII siècle, de nouveaux travaux sont entrepris. On ajoute quatre chapelles, le maître-autel et la façade baroque.
- Dans le chœur, deux toiles conventionnelles de Pietro Aldi, réalisées en 1885 et représentant l'empereur Henri IV à Canossa et la prédestination d'Hildebrand.
Pilastre avec l'emblème des Orsini - Ce pilastre en travertin de style Renaissance est daté de 1490.

San Rocco - La façade Renaissance tardive date de 1506; elle est ornée dans sa partie inférieure de quatre
pilastres de style corinthien et d'un portail.
Sur la partie gauche: bas-relief du XII siècle dans lequel on distingue une figure humaine entre des
monstres à la forme de dragons. Cette sculpture ressemble à ce qui a été fait à Sovana. Ce linteau symbolise l'âme humaine assaillie par les forces de l'enfer. On ne rencontre pas ce genre de
représentations terrifiantes à l'intérieur des églises, dans l'espace sacre.
L'église à trois nefs est divisée par des colonnes ioniques.

Pitigliano est plus beau vu de l'extérieur, la vision que l'on a de la ville en arrivant est inoubliable.

Environs
- Petit temple paléochrétien : sur la route de Pitiglano à Sovana. Les décorations creusées dans le tuffeau sont encore partiellement visibles.
- Eglise San Francesco : construite en 1556, sur les ordres de Gian Francesco Orsini et sur un dessin d'Antonio da Sangallo le Jeune.

Sorano
Ce bourg, qui a gardé son caractère médiéval, a des origine étrusque. A partir du IX siècle, comme le reste de la région, la place forte est contrôlée par la famille Aldobrandeschi.

En 1293, les Orsini succèdent aux Aldobrandeschi. Il ny a pas de monuments très importants dans la ville de Sorano, mais ses vieilles rues médiévales sont pleines de charme.
Elle est aussi remarquable par la belle muraille qui la protège. De plus, et surtout, la route qui y mène, creusée dans le " tufo ", est superbe.

Palazzo Comitale - Résidence des Orsini avant qu'ils agrandissent et amenagent la Rocca, ce bâtiment garde encore quelque chose de son élégance de la Renaissance grâce à son beau portail. L'architrave est joliment décorée et ornée d'une inscription dédiée au comte Ludovico, fils de Nicolas III capitaine de la République sérénissime de Venise.

Forteresse des Orsini - Elle remonte au XV siècle et elle a été agrandie plus tard.
La porte qui introduit au corps central du bâtiment est ornée d'un blason monumental avec les emblèmes des Aldobrandeschi et des Orsini. Cette forteresse est composée d'un corps central, d'une tour cylindrique, de deux cours intérieures et de trois forts séparés les uns des autres : Castelvecchio, Castellaccio et Rocchetta.

San Niccolò - Eglise d'origine romane, mais il reste peu de cette première époque de construction. Le batiment que nous voyons aujourd'hui est de style néoclassique. A l'intérieur, je ne mentionnerai qu'un tableau de Vanni représentant une Vierge couronnée.

Tour de l'Horloge - Elle se dresse sur une construction réalisée en tuffeau au moment de l'époque lorraine, c'est-à-dire au XVIII siècle. Au bas de la tour, une terrasse depuis laquelle on a une belle vue sur les environs.

Top


Copyright © 2018 - SAN LEONARDO - Piva 09750240583 - saturnia.toscana.it - mail@saturnia.toscana.it - Tous droits réservés.